Categories
Partenaires

Encore un verre de Yakult? 

Canada 

Le Yakult fait les délices de millions de personnes à travers le monde. Sont-ce ces lactobacillus casei shirota qui lui donnent cet incomparable petit goût de revenez-y?

Ce breuvage, développé au Japon il y a 65 ans, est l'aliment fonctionnel le plus vendu au monde: il génère des revenus de plus d'un milliard $US par année. Par définition, un aliment fonctionnel a des propriétés thérapeutiques. Le Yakult, par exemple, rééquilibre la flore intestinale grâce à sa haute teneur en «bonnes bactéries» - les fameuses lactobacillus casei shirota. «À l'origine, ce produit avait été développé pour prévenir la diarrhée chez les enfants», explique John Young, de chez Leatherhead Food RA. La présentation de John Young avait lieu dans le cadre de Bio Agro Contact 98, une conférence sur les biotechnologies agroalimentaires tenue à Sainte-Hyacinthe.

Leatherhead Food RA vient de terminer une vaste étude sur les aliments fonctionnels en Europe. «Le marché est encore petit – il se chiffre à 1,2 milliard $US par année en Europe, par rapport à un marché alimentaire total de 250 milliards $US. Il connaît toutefois une croissance fulgurante : de 15 à 20 p. cent par année», soutient John Young.

Son entreprise a recensé plus de 100 produits fonctionnels, surtout dans le secteur laitier. «Les consommateurs perçoivent déjà les produits laitiers comme étant bons pour la santé, explique-t-il. Leur confiance est donc déjà acquise dans ce secteur.» Il en est tout autre lorsque ces derniers sont peu familiers avec le produit. John Young cite l'exemple du Pact, une pâte à tartiner fabriquée par la compagnie danoise MDFoods et contenant des acides gras de type Omega 3 extraits d'huile de poisson. Contre toute attente, le public a boudé Pact.

Selon John Young, le marché européen diffère de celui qui prévaut de ce côté-ci de l'Atlantique. «Les Américains consomment davantage de suppléments alimentaires et pilules de toutes sortes. En Europe, les gens cherchent plutôt des aliments enrichis.»

Au Canada, plusieurs aliments fonctionnels sont apparus sur le marché. Pensons aux oeufs Omega-3, au lait contenant 33 p. cent plus de Calcium et aux jus de fruits additionnés de lait. Pour l'instant, ces produits – aliments ou médicaments? - tombent dans un vide juridique. «Santé Canada est en train de revoir sa politique pour permettre certaines allégations», explique Suzanne Hendricks, présidente de l'Institut national de la nutrition. Les allégations sont ces petites phrases qui apparaissent sur l'étiquette d'un produit et qui clament ses bienfaits pour la santé. La réglementation interdit pour l'instant toute forme d'allégation, à moins que son propos n'est été prouvé scientifiquement. «Le Canada étudie la possibilité de permettre des allégations plus générales et vraies sans être trompeuses. Prenons l'exemple d'un jus d'orange enrichi au calcium. L'étiquette pourrait annoncer qu'il existe un lien entre calcium et ostéoporose – ce qui est vrai – sans pour autant clamer que ce produit prévient la maladie.»

Si cette mesure est adoptée par Santé Canada, le secteur des aliments fonctionnels connaîtra probablement un gros boom.
 

Anne-Marie Simard 


Comments

Commentaires fermés