Les singes capables de compter jusqu'à neuf 

États-Unis 

Des chercheurs américains viennent de contredire le philosophe et mathématicien français René Descartes. Pour l'auteur du fameux «Je pense donc je suis», qui a vécu au 17e siècle, les animaux étaient incapables de penser.

Or, deux singes rhésus d'un laboratoire de l'Université Columbia à New York, viennent d'apprendre à compter jusqu'à neuf.

Selon l'étude parue dans le magazine Science, les deux mâles, Rosencrantz et Mcduff, ont été placés devant un écran tactile sur lequel apparaissait tour à tour différents nombres d'objets (un triangle, deux bananes, trois ovales, quatre fleurs, etc.). Les singes devaient ensuite placer une série d'images selon un ordre croissant du nombre d'objets présentés. S'ils se trompaient, l'écran devenait noir pendant quelques secondes. Si, par contre, ils réussissaient, ils recevaient une banane. Rosencrantz et Mcduff ont réussi ce test jusqu'à concurrence de neuf signes.

Parce qu'ils ne peuvent utiliser le langage, Descartes croyait que les primates non humains n'étaient pas capables de penser. Une croyance réfutée par l'étude américaine... «Cette découverte est importante, explique Elizabeth Brannon, l'auteur de l'étude, parce qu'elle montre que les singes connaissaient sur les chiffres certaines choses que nous ne leur avons pas enseignées. Bien que les singes ne reconnaissent pas le mot «deux» ou le symbole «2», ils partagent avec les humains la capacité de maîtriser une arithmétique simple, au moins du niveau d'un enfant de deux ans», poursuit-elle.

Ces résultats laissent croire que savoir compter pourrait être une aptitude innée. 

Anne-Marie Simard 


Comments

Commentaires fermés