Categories
Partenaires

IGA revampe son Cybermarché 

Canada 

Côtelettes de porc, bruschettas surgelées, chips de maïs, beurre d'arachide croquant : il suffit de cliquer avec la souris de l'ordinateur sur chaque icône puis de l'entraîner au bas de l'écran, dans le panier à épicerie. Avec chaque ajout, le prix total de la commande est majoré. Six heures "ouvrables" après avoir complété vos achats, le livreur est à votre porte... avec des produits qui n'ont rien de virtuels!

Le Cybermarché IGA existait depuis 1996, mais le géant de l'alimentation a lancé aujourd'hui une nouvelle version de son service de magasinage par internet.

Des photos des produits, plutôt que les descriptions écrites de jadis, permettent de mieux reconnaître ces derniers. Avec la fonction "glisser-déplacer", utilisée lors de la sélection des produits, l'opération est toute simple.

Mais les dignitaires de chez IGA sont surtout fiers de l'InfoPen, un crayon muni d'un lecteur optique. Avec ce stylo du futur, finie la traditionnelle "liste du frigidaire"! Le litre de lait est vide? Il suffit de passer l'InfoPen sur le code barre du contenant pour que la description exacte du produit soit gardée en mémoire dans l'ordinateur et s'ajoute à la liste virtuelle! Petit problème: ce crayon est vendu... 285 $. En profitant de la prime de lancement, on peut toutefois l'obtenir pour la modique somme de 99,99$.

Autre primeur : il est maintenant possible d'inclure directement dans sa liste d'achats, la totalité ou une partie des produits nécessaires à la préparation d'une des recettes présentées sur le site.

On paie pour l'instant en argent comptant ou par chèque. Le débit automatique, ça viendra plus tard...

Des journalistes montréalais avaient créé tout un remous l'an dernier en démontrant que des mineurs pouvaient acheter de l'alcool sans difficulté sur le Cybermarché d'IGA. La compagnie a réajusté son tir : aujourd'hui, dès que la commande contient cigarettes, bière ou vin, un étiquette est collée sur les sacs, indiquant que ces derniers contiennent des "produits interdits aux mineurs". Le livreur, voyant que l'ado est seul à la maison, doit tout rapporter au magasin.

Au Canada, IGA est le seul grand réseau d'alimentation à offrir un service de Cybermarché. Pas étonnant : le projet représente un investissement global de plus d'un demi-million de dollars...

Selon Pierre Sévigné, vice-président au développement et à l'exploitation de détail de Marchands en alimentation Agora (le grossiste qui alimente tous les marchés IGA), il y a pour l'instant moins d'un p. cent de la clientèle d'IGA qui a recours à ce service. Mais Pierre Sévigné ne désespère pas pour autant : selon lui, les 200 commandes par semaine actuelles ne peuvent que connaître une progression. "Aujourd'hui,11 p. cent des foyers ont un accès à internet. Un jour, ça sera à la portée de tous"

Le Cybermarché IGA de deuxième génération sera lancé le 1er septembre 1998, à 10 heures. À vos paniers!

 

Anne-Marie Simard 


Comments

Commentaires fermés