Categories
Partenaires

Le glas vient-il de sonner pour les gratte-ciel ? 

États-Unis 

Selon lui, les promoteurs immobiliers y réfléchiront à deux fois avant de se lancer dans la construction de gratte-ciel démesurés, car les coûts vont devenir prohibitifs si l'on doit doter les édifices de structures capables de résister aux pires attentats terroristes.

Pour Bruno Desrosiers, auteur du dossier de Cybersciences sur les grands édifices et chargé de projets pour l'entreprise de génie-conseil CABA à Hull, un effet d'accélération gravitationnelle expliquerait l'affaissement des tours jumelles à la verticale et non pas à l'horizontale. Il aurait fallu une masse nettement supérieure à celle d'un Boeing pour renverser les tours. D'après le spécialiste, le gratte-ciel est soutenu par des colonnes, composées de plaques de métal très épaisses et soudées les unes aux autres, et se trouvant essentiellement sur les façades.

En percutant de plein fouet le bâtiment, l'avion terroriste en a pulvérisés plusieurs. Mais la redondance des éléments structuraux a prévenu un effondrement immédiat. Ceux qui restaient, également affectés par l'impact et l'intense chaleur, se sont effondrés à leur tour. Les plafonds sont tombés sur les planchers. Et ainsi de suite. Le poids, soutenu par les colonnes des étages inférieurs, s'est accru de façon exponentielle, au fur et à mesure de la chute des étages supérieurs, comme un corps dont la la vitesse s' accroît, en tombant. L'onde de choc qui a ébranlé le bâtiment a ajouté à fragiliser les encastrements des colonnes.

Les tours jumelles du World Trade Center, prévues pour rester debout jusqu'à une heure trente après le début d'un incendie et permettre une évacuation complète, se sont écroulées une à deux heures après avoir été percutées par deux avions.

Le World Trade Center était le 4e plus haut gratte-ciel au monde. Ses deux tours de 110 étages mesuraient 420 mètres. Leur construction, entre 1966 et 1973, avait nécessité plus de 200 000 tonnes d'acier et 413 000 m³ de béton. Selon Bruno Desrosiers, ses parois de verre et d'acier inoxydable étaient conçues de façon très sophistiquée. Il était capable de résister aux pressions dynamiques de vents violents et même à un tremblement de terre particulièrement dévastateur. 

Aurélie Deléglise 


Comments

Commentaires fermés