Categories
Partenaires

La recherche médicale succombe au culte du secret 

États-Unis 

Le partage et la diffusion des résultats est l'un des principes de base de la recherche moderne. Mais dans les faits, l'accès aux données devient de plus en plus difficile, notamment pour les chercheurs les plus productifs et ceux qui débutent dans la profession. Selon une étude publiée dans la revue Research Policy, 12,5% des chercheurs américains dans le domaine de la santé affirme qu'on leur a bloqué l'accès à certaines données dans les trois dernières années.

Le sondage a été réalisé auprès de 2 366 chercheurs dans 117 écoles médicales. Il laisse apparaître des différences de traitement important selon l'âge : 13,5% des chercheurs débutants affirment n'avoir pas eu accès à toutes les données qu'ils désiraient, un pourcentage qui chute à 5,1% chez les plus expérimentés. De manière plus surprenante, 29% des chercheurs les plus productifs (20 articles ou plus par année) ont connu les mêmes déboires, contre 7,7% chez ceux publiant cinq articles ou moins.

Les considérations commerciales jouent aussi : 30% des chercheurs détenant des brevets se sont vu refuser l'accès à certains résultats, un pourcentage qui tombe à 9,4% chez les autres. Ces statistiques, indiquent les auteurs de l'étude, donnent à penser que les chercheurs rechignent à partager leurs résultats avec les collègues perçus comme des compétiteurs ou comme des gens enclins à les utiliser plus à des fins commerciales que purement académiques.

Cette attitude se comprend, note l'étude, mais elle nuit au progrès de la médecine, puisque les chercheurs les plus productifs et les plus compétents ne disposent pas de tous les outils disponibles pour poursuivre leur lutte contre les maladies. Pour encourager l'échange d'information, on suggère aux chercheurs âgés d'intervenir en faveur des plus jeunes lorsqu'ils rencontrent des blocages et aux associations de chercheurs d'adopter des résolutions condamnant la rétention de données. 

Philippe Gauthier 


Comments

Commentaires fermés