Categories
Partenaires

Record astronomique 

13,23 milliards d'années-lumière. C'est à cette distance qu'est située la galaxie la plus lointaine jamais observée par l'homme. La championne, nommée Abell 1835 IR1916, a été aperçue par une équipe de chercheurs suisses et français, grâce au Very Large Telescope (VLT) de l'European Southern Observatory. Cette découverte, publiée dans Astronomy & Astrophysics, fracasse du coup le record établi il y a à peine deux semaines par une équipe internationale qui avait observé une galaxie située à 13 milliards d'années-lumière de la Terre.

Plus on observe un corps céleste éloigné, plus sa formation remonte loin dans le temps. La lumière émise par la galaxie aurait voyagé pendant 13,23 milliards d'années avant de nous parvenir ; maintenant que nous pouvons l'observer, elle nous renseigne sur l'allure qu'avait ce corps il y a très très longtemps. Si on présume que l'Univers est âgé de 13,7 milliards d'années, comme les scientifiques l'estiment, cette galaxie se serait formée alors que l'Univers était encore tout jeune, soit 470 millions d'années après le Big-Bang. La lumière émise par Abell 1835 IR1916 marque un décalage record vers le rouge du spectre (soit z=10 dans le jargon des astrophysiciens), du jamais vu. D'après les théories de l'astrophysique, plus la lumière d'une étoile est décalée dans le rouge du spectre, plus elle s'éloigne rapidement du point d'observation.

Les scientifiques ont déduit avoir capté des images de la galaxie - 10 000 fois moins massive que notre Voie lactée – alors qu'elle n'en était qu'à ses premiers balbutiements. Elle pourrait donc nous en apprendre beaucoup sur la naissance des premières galaxies de l'Univers primitif.

Pour leur découverte, les astronomes européens ont bénéficié d'un phénomène naturel de « lentille gravitationnelle », causé par l'amas de galaxies Abell 1835, situé entre nous et la galaxie lointaine. Cet amas focalise et amplifie d'au moins 25 fois la lumière des corps célestes lointains situés en arrière-plan. Sans cet effet de lentille, Abell 1835 IR1916 serait demeurée invisible pour les Terriens.

 

Catherine Dubé 


Comments

Commentaires fermés