Categories
Partenaires

Rosetta : départ à nouveau retardé 

L'envol de la fusée Ariane-5, à partir du Centre spatial guyanais de Kourou, a été à nouveau retardé vendredi 27 février, à la suite de la découverte d'un morceau d'isolant qui s'est détaché du lanceur. Déjà, un premier départ jeudi avait été annulé en raison de vents violents en altitude. Une troisième tentative est prévue pour le 1er ou le 2 mars prochain, le temps de refixer la tuile d'isolant qui s'est détachée de la fusée. Rosetta, la sonde de l'Agence spatiale européenne, doit rencontrer la comète Tchourioumov-Guérassimenko aux alentours de novembre 2014.

La comète visée décrit une orbite elliptique autour du Soleil. Au moment de l'atterrissage de Rosetta, elle se trouvera à environ 675 millions de kilomètres du Soleil, soit à proximité du point de sa trajectoire le plus éloigné du Soleil. Le moment de la rencontre n'a pas été laissé au hasard. En novembre 2014, la comète ne sera qu'un bloc de glace et de poussière interplanétaire, un mélange à partir duquel notre système solaire s'est probablement formé, il y a 4,5 milliards d'années. Les astronomes espèrent que la mission de Rosetta leur permettra de mieux comprendre ce type d'environnement.

Pour ne pas manquer son rendez-vous, Rosetta doit impérativement décoller dans les 21 jours suivant la date du 26 février. En dehors de cette plage de temps, la mission est considérée comme impossible. Rosetta avait déjà manqué un premier rendez-vous, prévu pour 2012 avec la comète Wirtanen, à la suite de l'échec d'une version différente de la fusée Ariane-5, en décembre 2002.
 

Dominique Forget 


Comments

Commentaires fermés