Categories
Partenaires

L'agriculture et la pollution durable 

L'agriculture n'est pas seulement la plus grande industrie au monde – employant 1,3 milliards de personnes et produisant 1,3 trillions de dollars de denrées annuellement – elle est aussi la plus polluante. « L'agriculture a un impact environnemental plus important que n'importe quelle autre activité humaine et menace aujourd'hui les écosystèmes dont nous avons besoin » explique l'auteur de la dernière étude du Fonds mondial pour la nature (WWF), Jason Clay. Il rappelle que l'étalement des terres cultivées gruge chaque année 100 000 milles carrés de forêts et d'habitats naturels.

L'auteur offre une analyse détaillée des enjeux et pratiques dans les plus importantes cultures – des plantations de café aux cultures de cacao, d'orange ou de tabac. Il conclut que l'agriculture occupe plus de la moitié des terres habitables, incluant des espaces qui ne devraient pas être utilisées à ces fins. L'aquaculture y est sévèrement critiquée à cause de son impact sur les océans. Les aquaculteurs doivent en effet utiliser trois à cinq livres de poisson sauvage pour produire une livre de poisson d'élevage.

En Asie, les grandes exploitations d'huile de palme empiètent sur des habitats de plusieurs grands mammifères. Les populations d'éléphant d'Asie, de rhinocéros de Sumatra, d'orang outan et de tigre connaissent des diminutions depuis quelques années à cause de l'étalement des terres agricoles consacrées à la production de l'huile de palme.

Le livre de Jason Clay dénonce le financement gouvernemental qui encourage les monocultures, l'usage de fertilisants chimiques et la machinerie lourde qui détruit les sols. Pour M. Clay, il faut sans tarder se mettre à l'heure de la nouvelle agriculture durable. Celle-ci peut produire de façon suffisante des denrées destinées à la consommation humaine, tout en respectant les autres formes de vie qui occupent la planète.
 

Josiane Picot 


Comments

Commentaires fermés