Categories
Partenaires

Ce que veulent les femmes 

Grande-Bretagne 

Selon un article publié hier dans la revue Nature, les préférences des femmes en matière d'hommes varient selon les phases de leur cycle menstruel. À l'ovulation, alors qu'elles sont fertiles, les femmes préfèrent les hommes dont le visage présente des traits masculins très affirmés. Mais lors de leur menstruation, elles optent plutôt pour des hommes aux traits plus délicats. Détail curieux, le choix des femmes qui prennent la pilule (et qui ne sont donc pas fertiles) ne varie pas durant le mois.

L'expérience a été menée à l'aide d'un questionnaire et de photos retouchées par ordinateur. Certains aspects du visage masculin, comme la taille de la mâchoire ou l'arcade sourcilière, étaient mis en valeur ou, au contraire, atténués pour le faire paraître plus « féminin ». Pour une aventure sexuelle à court terme, les femmes à qui l'on a présenté ces photos ont préféré un visage féminisé à 8% lors de l'ovulation, un taux qui atteignait de 15 à 20% lors des menstruations. Mais quand on leur demandait qui elles préféreraient pour une relation stable, elles choisissaient un visage féminisé à 10% quelque soit l'état de leur cycle menstruel.

Les chercheurs reconnaissent que l'interprétation de ces résultats est délicate. Mais les questionnaires ont révélé que les visages masculins sont associés à la force et à la santé des enfants à naître, tandis que les hommes dont les visages présentent des traits plus doux sont considérés comme des compagnons plus gentils pour une relation à long terme. Ce qui donne à penser que les femmes seraient génétiquement programmées pour être infidèles.

La stratégie consistant à choisir un mâle fort pour la procréation et un mâle gentil pour élever les enfants augmente les chances de survie de la progéniture et il est possible qu'elle ait joué un rôle dans l'évolution de notre espèce. Mais, soulignent les chercheurs, ces préférences inconscientes n'expliquent pas tout. Dans les sociétés modernes, bien d'autres facteurs entrent en ligne de compte dans le choix d'un partenaire. 

Philippe Gauthier 


Comments

Commentaires fermés