Categories
Partenaires

Un robot qui traque les météorites 

États-Unis 

Un robot expérimental parcourt actuellement la surface glacée de l'Antarctique à la recherche de météorites. Ses instruments lui permettront non seulement de s'approcher des cailloux suspects, mais aussi de déterminer lesquels sont des météorites et lesquels sont de simples pierres terrestres. L'engin, appelé Nomad, a été mis au point par les chercheurs de l'Institut de robotique de l'Université de Carnegie Mellon, aux États-Unis. Il constitue un prototype des robots qui exploreront prochainement la Lune et Mars.

Nomad a été déployé le 2 janvier dans une région de l'Antactique connue sous le nom de Moraine de l'éléphant. Depuis 1979, on y a trouvé plus de 2 000 météorites conservées dans la glace, lors de sept expéditions distinctes. Il s'agit donc d'un site particulièrement riche, parfait pour tester cette nouvelle technologie.

Jusqu'ici, les robots qui ont exploré d'autres planètes étaient contrôlés depuis la Terre par des techniciens humains. Nomad est différent en ceci qu'il est capable de travailler de manière autonome. Son ordinateur de bord lui permet de choisir dans quel ordre il analysera les roches environnantes. Il décide ensuite s'il doit se rendre à l'objectif en roulant, ou s'il lui suffit d'allonger le bras mécanique. Enfin, au terme de l'analyse, le robot décide seul si l'échantillon est une météorite ou une simple roche.

Le robot repère les roches en comparant leur couleur foncée au blanc immaculé de la glace antarctique. Pour distinguer les météorites des autres pierres, il a recours à l'imagerie à haute résolution et à l'analyse spectrographique. Il classe ensuite les échantillons d'après les résultats de ses observations. La mission de Nomad doit durer environ trois semaines, si l'été antarctique se maintient. Ses créateurs espèrent qu'il parviendra bel et bien à découvrir une météorite, ce qui serait un précédent en robotique de pointe. 

Philippe Gauthier 


Comments

Commentaires fermés