Categories
Partenaires

Pourquoi il est impossible de se chatouiller 

Grande-Bretagne 

Pourquoi est-il impossible de se chatouiller soi-même? La question intrigue les enfants depuis toujours et récemment, la science aussi s'est penchée sur la question. Selon le quotidien britannique Daily Telegraph, la réponse se trouve du côté du cervelet, qui ordonne au reste du cerveau d'ignorer certaines sensations. Il est toutefois possible de tromper ce mécanisme de défense, ont découvert les chercheurs.



L'initiative de ces travaux revient à Sarah-Jane Blakemore, du University College de Londres, en Angleterre. Elle a soumis six volontaires à trois épreuves tout en surveillant le fonctionnement de leur cerveau à l'aide d'un scanner à résonance magnétique. Dans la première épreuve, un robot contrôlé de l'extérieur stimulait les sujets dans le creux de leur main. La sensation de chatouillement était normalement perçue. Dans la seconde épreuve, les sujets actionnaient eux-mêmes le robot, ce qui ne les chatouillait pas.

L'analyse des données enregistrées par le scanner permet d'expliquer le phénomène. Le cervelet prévoit les conséquences sensorielles d'un geste que nous posons et avertit le reste du cerveau de ne pas en tenir compte. C'est pourquoi nous ne pouvons pas nous chatouiller nous-mêmes, ni même en contrôlant directement un robot. Par contre, le cervelet ne peut pas prévoir les actions extérieures sur lesquelles il n'a aucune contrôle. C'est pourquoi les stimulation d'une autre personne ou d'un robot agissant de façon autonome provoque le chatouillement.

La troisième épreuve confirme cette hypothèse. Cette fois, les sujets contrôlaient eux-mêmes le robot, mais ses mouvements étaient différés d'une fraction de seconde. Le cervelet, incapable de prévoir correctement ce qui allait se passer, n'arrivait pas à bloquer la sensation. On croit que ce mécanisme de défense du cerveau a évolué chez nos lointains ancêtres, qui avaient du mal à faire la différence entre les stimulations venues des prédateurs et celles provoquées par leurs propres mouvements. 

Philippe Gauthier 


Comments

Commentaires fermés