Categories
Partenaires

L'énigme des manuscrits de la Mer morte 

Israël 

Les manuscrits de la Mer morte ont peut-être dit leur dernier mot, mais ils ont encore beaucoup de choses à nous apprendre. En effet, après 50 ans d'études sur les textes eux-mêmes, sur la calligraphie et sur la langue utilisée, les exégètes croient avoir épuisé le filon. Ils se tournent maintenant vers l'archéologie de pointe pour en apprendre plus.

Plus de 800 documents ont été retrouvés dans des jarres de terre cuite dans 11 grottes près de la Mer morte depuis 1947. Écrits en hébreu, en araméen et en grec, ils contiennent des textes de l'Ancien Testament, des psaumes et des commentaires. Certains sont codés. Leur âge : près de 2 000 ans. Ces manuscrits ont-ils été écrits sur place par une communauté religieuse ou ont-il été apportés de Jérusalem en l'an 70 avant la destruction de la ville par les Romains? Bien que la première hypothèse soit la plus probable, la question divise les spécialistes.

Plusieurs pistes sont possibles, pour trancher la question. D'abord, les jarres elles-mêmes. L'argile utilisée vient-elle de Jérusalem ou des abords de la Mer morte? Une analyse chimique poussée devrait permettre de le savoir. Ensuite, la terre cuite contient des cheveux et diverses fibres. Qui sait ce que la science pourra en tirer? Enfin, les parchemins eux-mêmes n'ont pas tout révélé. On a trouvé de vieux os d'animaux dans les grottes. L'ADN de ces os correspond-il à celui des peaux de chèvre sur lesquelles on a écrit? Mystère. D'autant plus que ce vieil ADN n'est pas facile à extraire.

La recherche de ces minuscules indices vieux de 2 000 ans rappelle une intrigue policière. D'ailleurs, les chercheurs ont retenu les services d'un expert israélien en police scientifique pour les aider. Il vient déjà de démontrer que les pièces de peau qui forment l'un des rouleaux ont été cousues par trois personnes différentes. Élémentaire, mon cher Watson... 

Philippe Gauthier 


Comments

Commentaires fermés