Opération Leo

Australie

Des squelettes complets et parfaitement conservés d'animaux préhistoriques ont été déterrés par des paléontologues australiens du Western Australian Museum de Perth. Ces derniers soulignent que certains espèces n'avaient jamais été découvertes auparavant.

Les chercheurs ont trouvé les squelettes d'un Thylacoleo carnifex (un lion marsupial géant aujourd'hui disparu) et d'un wombat (un marsupial qui ressemble à un blaireau) de la taille d'une petite voiture, ainsi que les ossements d'un Procoptodon goliah (le plus grand kangourou du monde qui mesurait trois mètres de haut). Six autres spécimens du Thylacoleo carnifex ont également été déterrés, avec les restes de wallabies (des petits kangourous avec des griffes en forme de faucille et des crêtes en corne au-dessus des yeux), et de deux tigres de Tasmanie.

John Long, directeur du Western Australian Museum et 14 paléontologues ont effectué les fouilles, baptisées Opération Leo, en juillet dernier, après que des chercheurs aient repéré l'entrée des grottes. John Long affirme que les cavernes contiennent une mégafaune très bien préservée. Les ossements des animaux reposent dans la même disposition que lors de leur mort.

Contrairement à tous les marsupiaux actuels, le Thylacoleo carnifex était un carnivore féroce. Ces animaux à la dentition redoutable pouvaient atteindre trois mètres de long. Ils possédaient des griffes rétractiles leur permettant d'attraper leurs proies et de les emporter dans les arbres, hors de la portée des autres prédateurs. Les causes de l'extinction de cette espèce, ainsi que des autres marsupiaux géants, sont inconnues. Une hypothèse veut que ce soit l'arrivée des humains en Australie, il y a 60 000 ans, qui ait causé leur perte. Une autre prétend qu'un changement climatique est à l'origine de leur disparition.

Aurélie Deléglise


Comments

Commentaires fermés